Alberto E. Colla

Diplômé du Conservatoire d'Alexandrie en composition, piano, musique chorale et direction chorale, il se perfectionne à l'Accademia Petrassi à Parme et à l'Académie internationale de Santa Cecilia de Rome. Auteur de plus de 120 compositions, il a remporté entre 1996 et 2012 douze premiers prix au concours internationaux de composition. Ses grandes œuvres symphoniques sont jouées par les orchestres comme Chicago Symphony, Los Angeles Philharmonic, Maggio Musicale Fiorentino, Orchestre Mozarteum de Salzbourg, Orchestre National d'Ile-de-France, Orchestre Santa Cecilia de Rome, Bayerischen Rundfunk de Munich, etc. .

Il est nommé compositeur associé de l'Orchestre National d'Île-de-France à Paris de 2012 à 2014. Les fruits de cette collaboration sont la Symphonie des prodiges (nr. 3), dirigée par Enrique Mazzola à la Salle Pleyel en 2013, l'Ouverture pour l’éveil des peuples dirigée par Thomas Søndergård à la Salle Pleyel en 2014 et la Sérénade sur la modulation des vents pour Radio France, en 2015.

Ses œuvres sont publiées par Ricordi et Sonzogno à Milan et par Universal à Vienne.

Marc Olivier Dupin

Professeur d'écriture au Conservatoire du 6e arrondissement de Paris entre 1977 et 1983, il est chef assistant à l'Orchestre des Pays de Loire de 1983 à 1984. Il dirige plusieurs établissements d'enseignement musical (ENM de Villeurbanne, ENM de Créteil, CNR d'Aubervilliers-La Courneuve) avant de prendre la direction du CNSM de Paris et du secrétaire général de l'Association Européenne des Conservatoires du 1993 à 2000. Conseiller de Jack Lang, au sein de la Mission de l’Éducation Artistique et de l'Action Culturelle, il occupe le poste de directeur général de l'Orchestre national d'Île-de-France (de 2002 à 2008). Il est ensuite nommé directeur de France Musique en 2008 et directeur de la musique de Radio France en 2009, mais il quitte ses fonctions en février 2011.

En tant que compositeur, il est titulaire du prix Jeune Talent de la SACD (1994) et du prix de la critique de théâtre 1997 pour ses musiques de scène. Il a reçu le Prix Charles Cros en 2012 pour "la première fois que je suis née" catégorie jeune public.

Gilles Massart

Diplômé de l’IMEP (Institut Supérieur de Pédagogie Musicale de Namur), premier prix d’harmonie, membre du chœur de chambre de Namur dans les années 1990, Gilles Massart est actuellement professeur de chant d’ensemble en académie de musique, et chef de plusieurs chœurs d’adultes et de jeunes.

Poly-instrumentiste, compositeur et harmonisateur pour de nombreuses chorales, il a à son actif des réalisations telles la Suite Fugain et la Suite Goldman (créée aux Choralies internationales de Vaison-la-Romaine) ainsi que plusieurs CD. Il a également mis en musique de nombreux spectacles pour enfants et composé des chansons originales pour ceux-ci.

Chanteur-compositeur-Bassiste du groupe de chanson française BpointA, Il fait aussi partie de la troupe de l’opéra-rock « Hopes », écrit par Alec Mansion et créé en Avril 2016 en Belgique.

Philippe Mion

Il fait ses études au CNSM de Paris dans la classe de composition électroacoustique de Pierre Schaeffer et Guy Reibel et en musicologie à la Sorbonne.

La rencontre avec Pierre Schaeffer et le Groupe de Recherches Musicales (INA-Grm), a été déterminante, suivi d’une collaboration de près de 12 ans aux activités du Groupe. À côté de la composition, il s'intéresse au métier du concert électroacoustique (régies de concerts et interprétation d'œuvres acousmatiques sur dispositifs de haut-parleurs) et développe une sensibilité expérimentale en musique.

Depuis 1979, Philippe Mion mène des activités pédagogiques. De 1979 à 1982 il participe en tant que réalisateur aux émissions <em>Éveil à la musique de Radio-France</em>. Il enseigne la composition électroacoustique au Conservatoire de Vitry–sur-Seine et la composition et l'analyse musicale au Conservatoire Royal de Mons (Arts2) en Belgique.

Pensionnaire de la Villa Médicis à Rome de 1989 à 1991, il a reçu le Prix SACEM 1996 Stéphane Chapelier et le prix SACEM 2002 de la partition pédagogique.

Eurico Carrapatoso

Diplômé en histoire à la Faculté de Lettres de l'Université de Porto en 1985, il étudie la composition au Conservatoire de Lisbonne et à l'Ecole Supérieure de Musique.

Il a reçu des commandes de Teatro Aberto, Teatro Nacional de São Carlos, ainsi que la Casa da Música do Porto et l'Orquestra Nacional do Porto. Une de ses œuvres les plus récentes, A morte de Luís II da Baviera (2010), drame musical sur le texte de Bernardo Soares, apparait dans Le film d'inquiétude de João Botelho. En 2012, il a reçu la commande d’une œuvre orchestrale de la ville de Guimarães - Capitale européenne de la Culture.

Il enseigne la composition à l'Escola de Música de Porto et à l'Ecole Supérieure de Musique de Lisbonne, ainsi que l'analyse et les techniques de composition à l'Academia de Amadores De Música.

Eurico Carrapatoso a reçu le Prix Cantonigròs, le Prix Lopes-Graça de la ville de Tomar et celui de Francisco de Lacerda. Ses œuvres ont été présentées deux fois à la tribune internationale des compositeurs de l'UNESCO (1998-1999).

En 2004, le Président portugais l'a décoré de l'Ordre du Prince Henri Le Navigateur.

Miguel Azguime

Compositeur, interprète et poète, Miguel Azguime a étudié à l'Académie des amateurs de musique (1966-76), tout en assistant aux cours du Conservatoire de Lisbonne. Après des études de percussion, il s’installe en 1984 à Darmstadt, où il étudie la composition avec Horatiu Radulescu, Brian Ferneyhough et Clarence Barlow. En 1985, avec Paula Azguime, il fonde le Miso Ensemble.

Ses œuvres sont interprétées par des ensembles comme le Smith Quartet, California EAR Unit, BBC Singers, et régulièrement présentées aux grands festivals de musique contemporaine (Huddersfield Festival, MaerzMusik, Festival d'automne de Varsovie, etc.). Depuis 1995, il développe le premier Loudspeaker Orchestra dédié exclusivement à la performance de la musique électroacoustique. En tant que chercheur, il travaille sur le développement de la musique informatique en temps réel.

Miguel Azguime a obtenu le Prix de composition EMS en 2003 pour «Le dicible Enfin fini ", le Prix UNESCO du Théâtre Musical pour " Itinéraire du Sel "(2008).